Il est de certaines guerres qui ne finissent jamais.

Il pleut sans interruption depuis deux jours désormais. Si l'on accumule toute l'eau déversée sur les contrées où l'orage gronde,  imaginez-vous le nombre de gouttes d'eau que cela représente? C'est incalculable et pourtant, ce doit être un nombre gigantesque.  

Combien faut-il de larmes pour se noyer? Dois-je pleurer encore longtemps?

Écrire commentaire

Commentaires : 0