22.

Aujourd'hui, j'ai vingt-deux ans. 22. Comme deux cygnes que l'on aurait posé sur une vague au milieu de l'Océan. L'un regarde l'autre en se demandant ce qu'ils font là, tous les deux. Le sel les pique et cette étendue d'eau est beaucoup trop grande et agitée pour eux. Voilà.
Ils regrettent leur nid, et peut-être même que le deuxième deux -celui qui était là le premier- jalouse l'arrivée de ce second chiffre (qui plus est, son double) qui l'oblige à partager l'attention qu'on lui portait. Il se dit, un peu, qu'il était parfois mieux tout seul, le petit deux, seul et unique chiffre duquel tout le monde prenait soin. Maintenant, il se sent délaissé et un peu nostalgique. Voilà.

 

Ça me fait cet effet là, de grandir (il paraît même que maintenant je ne grandis plus, je vieillis, c'est pour dire...)

Écrire commentaire

Commentaires : 0